Virginie Deleu MFRB Declic

Le quinquennat d’E. Macron s’achève actuellement. En prenant un peu de hauteur sur l’actualité, que souhaiteriez-vous exprimer sur son bilan en matière de vie associative ? De manière générale, a-t-on plutôt assisté à des avancés ? Des reculs ? Que peut-on retenir, selon vous, globalement, de ces 60 derniers mois ? : Que des reculs !
suppression de subventions à tous les étages, donc des licenciements et une fragilisation du réseau associatif en général et dans el social et l'écologie en particulier. Seuls privilégiés : les chasseurs !
Les assos sont invités de plus ne plus fortement à consommer et à se mettre en lien avec des entreprises privées.
De même, le bénévolat volontaire est remplacé par du bénévolat obligatoire pour les bénéficiaires du RSA, et les services civiques sont censés remplacer des postes ETP... de nouvelles formes d'exploitation.
Dans votre domaine d’activité, quelles vous semblent être les évolutions les plus marquantes à relever ? Le paysage a-t-il changé ? Par rapport à 2017, quelle est la situation dans votre secteur ? : Je suis prof et on a vu la multiplication des entreprises de soutien scolaire alors que l'éducation nationale ainsi que les centres sociaux sont en galère et participent aux "économies"
Nous entrons donc dans un moment charnière entre deux quinquennats. Dans cette campagne électorale qui commence avez-vous déjà entendu des idées, des pistes d’action, des propositions qui ont particulièrement retenues votre attention ?… Et si non, pensez-vous à des idées, des pistes d’actions ou des propositions que vous aimeriez entendre ces prochaines semaines et ces prochains mois ? : Je milite depuis des années pour verser un revenu de base inconditionnel et individuel à tous les citoyens, ce qui permettra notamment de soutenir toutes ces énergies, ces idées et ces dynamiques de bénévolat où les gens s'impliquent de façon choisie et respectueuse de leurs compétences, rythme et envies. Et surtout, où il y a du sens et de la cohérence avec leurs valeurs notamment écologiques.
Nous sommes le 1er mai 2022. Et, c’est une immense surprise mais vous venez d’être nommé Ministre chargé de la vie associative par le candidat issu de la primaire populaire qui vient d’être élu (contre toute attente) à la présidence de la République. Quelles sont les premières mesures sur lesquelles vous décidez alors de travailler ? : J'instaure un revenu citoyen inconditionnel que j'accompagne avec de la formation et de l'accompagnement aux projets, en insistant sur la gouvernance partagée et la prévention des conflits...
Autre chose à ajouter ? : Votre réponse
Souhaitez-vous l'anonymat lors de la restitution des résultats de l'enquête ? : NON