Riou Michel

Le quinquennat d’E. Macron s’achève actuellement. En prenant un peu de hauteur sur l’actualité, que souhaiteriez-vous exprimer sur son bilan en matière de vie associative ? De manière générale, a-t-on plutôt assisté à des avancés ? Des reculs ? Que peut-on retenir, selon vous, globalement, de ces 60 derniers mois ? : Ce bilan est catastrophique: autoritarisme, goût du secret, mépris profond des revendications citoyennes (ex: la réunion de citoyens choisis (par qui ?) sur le climat, réunion dont les conclusions sont pour l'essentiel jetées au panier...), maintien de la loi NOTRE qui tue la vie démocratique locale, productivisme débile derrière quelques décisions démagogiques (fermeture de Notre Dame des Landes remplacé par un agrandissement de l'aéroport de Nantes, fermeture de Fessenheim remplacé par on ne sait combien d'EPR et de " baby-centrales", etc. Emmanuel Macron et son groupe de "followers"prennent vraiment les gens pour des c...Il n'y a aucun renouveau de la vie démocratique ou associative à attendre de ces gens-là. C'est de la technocratie soumise pour l'essentiel au capitalisme international, et qui se revêt des oripeaux d'un modernisme suspect, soumis aux Etats-Unis pour l'essentiel.
Dans votre domaine d’activité, quelles vous semblent être les évolutions les plus marquantes à relever ? Le paysage a-t-il changé ? Par rapport à 2017, quelle est la situation dans votre secteur ? : Je suis retraité de l'Education Nationale. La situation de mes ex-collègues n'a fait que se dégrader, encore plus que celle de la moyenne de la population. Il est vrai qu'une bonne partie de la pseudo-gauche applaudit à l'enregimentement et à la quasi-disparition d'une réflexion indépendante. On est à l'opposé de l'humanisme, même scientifique, qui est la raison d'être de l'Education Nationale.
Nous entrons donc dans un moment charnière entre deux quinquennats. Dans cette campagne électorale qui commence avez-vous déjà entendu des idées, des pistes d’action, des propositions qui ont particulièrement retenues votre attention ?… Et si non, pensez-vous à des idées, des pistes d’actions ou des propositions que vous aimeriez entendre ces prochaines semaines et ces prochains mois ? : je suis heureux de voir que les communistes cessent de se cacher derrière leur petit doigt, ou de chercher à se fondre dans la parade écologiste, quand ce n'est pas dans un histrionnisme à la Mélenchon. Il est temps de réclamer une 6° République, d'en finir avec cette monarchie élective, de restaurer un peu partout les libertés, communales, associatives, etc
Nous sommes le 1er mai 2022. Et, c’est une immense surprise mais vous venez d’être nommé Ministre chargé de la vie associative par le candidat issu de la primaire populaire qui vient d’être élu (contre toute attente) à la présidence de la République. Quelles sont les premières mesures sur lesquelles vous décidez alors de travailler ? : Je propose l'élection d'une assemblée constituante, et je refuse d'appartenir à un gouvernement macronisé.
Autre chose à ajouter ? : L'installation immédiate de la proportionnelle et de la responsabilité du gouvernement devant le nouveau Parlement.
Souhaitez-vous l'anonymat lors de la restitution des résultats de l'enquête ? : NON