Nom Prénom Association éventuelle

Le quinquennat d’E. Macron s’achève actuellement. En prenant un peu de hauteur sur l’actualité, que souhaiteriez-vous exprimer sur son bilan en matière de vie associative ? De manière générale, a-t-on plutôt assisté à des avancés ? Des reculs ? Que peut-on retenir, selon vous, globalement, de ces 60 derniers mois ? : C'est la première fois, qu'un gouvernement fait en sorte de diminuer les finances du ministère des sports tout en accueillant les J.O, on marche sur la tête.
  • Mais c'est bien le problème avec ce gouvernement en reprenant le problème dans l'autre sens , concernant notamment le fameux " En même temps"
  • LA FRANCE EST TRÈS FIÈRE D’ACCUEILLIR LES J.O EN 2024, *mais en même temps, NOUS DIMINUONS DÉSORMAIS LES FINANCEMENTS DES ANNÉES précédentes !!
???
  • Non, il n'a pas été à la hauteur.!!
Dans votre domaine d’activité, quelles vous semblent être les évolutions les plus marquantes à relever ? Le paysage a-t-il changé ? Par rapport à 2017, quelle est la situation dans votre secteur ? : Votre réponse
Nous entrons donc dans un moment charnière entre deux quinquennats. Dans cette campagne électorale qui commence avez-vous déjà entendu des idées, des pistes d’action, des propositions qui ont particulièrement retenues votre attention ?… Et si non, pensez-vous à des idées, des pistes d’actions ou des propositions que vous aimeriez entendre ces prochaines semaines et ces prochains mois ? : Votre réponse
Nous sommes le 1er mai 2022. Et, c’est une immense surprise mais vous venez d’être nommé Ministre chargé de la vie associative par le candidat issu de la primaire populaire qui vient d’être élu (contre toute attente) à la présidence de la République. Quelles sont les premières mesures sur lesquelles vous décidez alors de travailler ? : Votre réponse
  • Donner les moyens de reprendre à fond (renforcer) via des emplois, (des personnes formées en amont) le développement de ce qui existe en terme de personnels, matériels, salles à construites, d'autres à rénover (comme dans certains endroits de Paris, mais pas que, bien entendu. Prévoir un financement pour les frais (sur justifications) des bénévoles.
    • Proposer aux clubs des moyens de transports, "mini- bus" ou et Cars si besoin était . Chaque région, pourrait en posséder quelques uns. Cette flotte de transports potentiels serait dotée de chauffeur.e.s. Des ordinateurs pour tous les clubs avec un.e employé.e qui assurerait (ou aiderait), le secrétariat.
    • Prévoir des bibliothèques aux services de chaque régions, ou tout.e.s les pratiquant.e.s, pourraient avoir accès. Un pôle de formation avec (après un contrôle sérieux des candidat.e.s ) un ou des spécialistes capables de monter les dossiers concernés plus les financements appropriés.
.
Autre chose à ajouter ? : Votre réponse
Souhaitez-vous l'anonymat lors de la restitution des résultats de l'enquête ? : NON