Lozachmeur Gilbert

Le quinquennat d’E. Macron s’achève actuellement. En prenant un peu de hauteur sur l’actualité, que souhaiteriez-vous exprimer sur son bilan en matière de vie associative ? De manière générale, a-t-on plutôt assisté à des avancés ? Des reculs ? Que peut-on retenir, selon vous, globalement, de ces 60 derniers mois ? : Je n'ai pas noté d'avancée probante du tissu associatif. Il a fait comme ses prédécesseurs, il s'est félicité de cette présence associative mais il n'a apporté aucune réforme pour que les associations soient reconnues pour ce qu'elles sont une expression démocratique qui peut aller de la proposition à la critique.
Dans votre domaine d’activité, quelles vous semblent être les évolutions les plus marquantes à relever ? Le paysage a-t-il changé ? Par rapport à 2017, quelle est la situation dans votre secteur ? : Voir ci-dessus rien n'a changé. Les associations ne sont félicitées que pour une opération de communication mais en rien sur le travail de terrain qu'elles conduisent quotidiennement.
Pour ma part j'exerçais les fonctions de directeur d'une association qui gérait des équipements de proximité des CPA(Centre Paris Anim) Paris.
Je souhaite publier un article qui porte sur la bureaucratisation de la procédure d'appel d'offre dans le cadre de marché public, s
L'article se compose de deux parties :
Titre : Asphyxie et coma des associations d'éducation populaire
A/Le marché public, un étouffoir de la pluralité et de vitalité associative.
B/Un projet associatif exsangue
Chaque partie comprend des paragraphes.
Il y a bien sûr une introduction et une conclusion. Il fait 8 feuilles A4 soit 4778 mots.
je me tiens à votre disposition pour tout renseignement complémentaire.
Cordialement
Nous entrons donc dans un moment charnière entre deux quinquennats. Dans cette campagne électorale qui commence avez-vous déjà entendu des idées, des pistes d’action, des propositions qui ont particulièrement retenues votre attention ?… Et si non, pensez-vous à des idées, des pistes d’actions ou des propositions que vous aimeriez entendre ces prochaines semaines et ces prochains mois ? : Comme je viens de l'écrire ci-dessus je vous propose un article sur la bureaucratisation du marché public en prenant comme exemple la gestion des CPA de la ville de Paris
Nous sommes le 1er mai 2022. Et, c’est une immense surprise mais vous venez d’être nommé Ministre chargé de la vie associative par le candidat issu de la primaire populaire qui vient d’être élu (contre toute attente) à la présidence de la République. Quelles sont les premières mesures sur lesquelles vous décidez alors de travailler ? : J'invite les collectivités territoriales à reconsidérer la place des associations dans leur processus de décision et de leur faire une place afin qu'elles y participent. Mais tout d'abord il faudrait redonner une autonomie plus large aux Régions. Depuis 1984 nous sommes dans un marché de dupes.
Je lancerai également une grande concertation sur la notion de fédéralisme afin que la France comprenne enfin que l'Europe n'eszt pas la France en plus grand mais bien une communauté d'intérêts.....
Autre chose à ajouter ? : Je pense que ce que j'ai écrit soulève bien trop de problèmes car j'espère que ces propositions ci-dessus répondent à ce besoin d'agir des français et que l'Etat français ne sait qu'étouffer toutes velléités qui sortent du moule de la centralité.
Souhaitez-vous l'anonymat lors de la restitution des résultats de l'enquête ? : NON