LEFEVRE Denis - Accueil Solidaire en Roannais

Le quinquennat d’E. Macron s’achève actuellement. En prenant un peu de hauteur sur l’actualité, que souhaiteriez-vous exprimer sur son bilan en matière de vie associative ? De manière générale, a-t-on plutôt assisté à des avancés ? Des reculs ? Que peut-on retenir, selon vous, globalement, de ces 60 derniers mois ? : Votre réponse La vie associative souffre de la disparition du sens des responsabilités des personnes. Trop paimi nous suivent nos dirigeants qui parlent mais ne sont responsables de rien. Le "marché" sait où il va. Un exemple :les élections au parlement européen ont pu se dérouler sans qu'aucun candidat ne relève que ce parlement est dessaisi au profit de la Commission de ses responsabiltés économiques et financières !

Ce qui existe de vie associative me réjouit, mais la difficulté croissante à faire vivre ce qui existe faute d'attention au bien commun, m'inquiète.
Dans votre domaine d’activité, quelles vous semblent être les évolutions les plus marquantes à relever ? Le paysage a-t-il changé ? Par rapport à 2017, quelle est la situation dans votre secteur ? : Votre réponse Nous avons créé en 2014 une association pour sortir de la rue des familles en situation de détresse, des sans-papiers. L'assosiation vit mais la mauvaise volonté des services préfectoraux, inacceptable, qui complique notre survie, nos moyens de départ pour trois familles ne suivent pas pour les trentes logées aujourd'hui, et d'autres arrivent ... Nous pensions que la réponses serait donnée à chaque famille en deux ans, plusieurs sont sans solution neuf ans après ...
Nous entrons donc dans un moment charnière entre deux quinquennats. Dans cette campagne électorale qui commence avez-vous déjà entendu des idées, des pistes d’action, des propositions qui ont particulièrement retenues votre attention ?… Et si non, pensez-vous à des idées, des pistes d’actions ou des propositions que vous aimeriez entendre ces prochaines semaines et ces prochains mois ? : Votre réponse Une défense de la vérité et des faits et pas des catalogues d'inepties !

Ma priorité serait l'éducation vers la responsabilité de chaque élève pour lui-même et pour sa classe et son école, apprendre à apprendre, apprendre à aider les autres à apprendre,
Nous sommes le 1er mai 2022. Et, c’est une immense surprise mais vous venez d’être nommé Ministre chargé de la vie associative par le candidat issu de la primaire populaire qui vient d’être élu (contre toute attente) à la présidence de la République. Quelles sont les premières mesures sur lesquelles vous décidez alors de travailler ? : Votre réponse J'écoute, j'interroge, et je décide avec les interessés, pas avec les lobbies. Pas de grand-messes organisées par celui qui triera seul dans les propositions.
Autre chose à ajouter ? : Votre réponse Prendre les citoyens au sérieux, revenir aux services publics. Pas plus de prisons mais des services de proximité ouverts à l'écoute.
Souhaitez-vous l'anonymat lors de la restitution des résultats de l'enquête ? : NON