Depuis le début de la crise du coronavirus, les associations, déjà en difficulté financière, sont sur la corde raide. Un questionnaire rendu mi-avril par le Mouvement des associations montrait que, sur les plus de 16 000 réponses collectées au sein d’associations locales ou nationales, tous secteurs confondus, plus de la moitié prévoient des conséquences économiques dans les six prochains mois.