<< précédent :: [début] ::
éditer :: []->

CARAVANE DES ASSOCIATIONS CITOYENNES

image logoTourLibertsAsso.jpg (30.3kB)
Après un départ virtuel le 1er mai depuis Arras et malgré la crise sanitaire et ses confinements, notre tour des libertés associatives fera bien une étape en distanciel à Amiens en décembre !

Étape préparée avec : la Boite Sans Projet (BSP), le Collectif local des asso citoyennes du 80, Colère du présent

Au programme du mercredi 9 décembre :

15h/18h - Arpentage

Un atelier d'arpentage (méthode de lecture collective propre à l'éducation populaire) en visio du rapport "Une citoyenneté réprimée - un état des lieux des entraves aux actions associatives en France " sorti le 6 octobre et auquel le CAC participe à travers son implication dans l'observatoire des libertés associatives.
image Arpentage__Rapport_bis__Liberts_associatives_entier.png (1.5MB)
image De_quoi_a_parle_Arpentage.png (1.0MB)


19h/20h30 - Présentation publique de situations d'entraves aux libertés démocratiques et débat

+ Invitation presse pour cette présentation publique
A partir du rapport "Une citoyenneté réprimée » et de la présentation qu'en fera le sociologue Julien Talpin, l'idée est aborder plus globalement la question des libertés associatives comme partie prenante d'un cadre plus large, celui de la réduction des libertés fondamentales et collectives, et la mise en péril du modèle démocratique.
Différents témoignages sont prévus dont celui de la Boîte Sans Projet avec sa récente mise en cause via l'inspection diligentée par le Ministère sur la Fédération des Centres Sociaux suite à l'épisode de Poitiers (le rdv raté entre les jeunes et leur secrétaire d’État) viendra illustrer concrètement cette restriction des libertés.



Comment en est-on arrivés là ?

C’est un peu la question fatidique, celle qu’on ne veut pas se poser mais qui revient de plus en plus ces derniers jours.
Peut-être qu’une partie de la réponse se trouve dans le fait qu’on se tait quand c’est la liberté des autres qui est attaquée. Aujourd’hui, c’est de partout qu’au nom de la sécurité une grande partie des libertés fondamentales sont remises en cause. Des états d’urgence qui se succèdent les uns aux autres, un parlement réduit à être une chambre d’enregistrement, des journalistes qui doivent montrer patte blanche pour travailler, des mal-logé.es ou non-logé.es traqué.es dans leur recherche d’un espace de vie, et finalement la disqualification constante et continue des citoyen.nes et des « corps intermédiaires » à participer et alimenter le débat démocratique.
Nous, associations citoyennes, impliquées dans le débat public et fermement engagées à construire une société solidaire, durable et participative, vivons chaque jour des campagnes de remise en cause de notre travail, une répression de nos actions et plus généralement une restriction de nos libertés associatives.
Aussi, alors que le Collectif des Associations Citoyennes publie son livre sur 10 ans de libertés associatives étouffées & participe au 1er rapport de l'observatoire des libertés associatives , nous vous invitons le 9 décembre à venir arpenter et commenter ce rapport, puis à venir discuter avec nous du resserrement continu de ces libertés dans un cadre plus large, celui de la réduction des libertés fondamentales et collectives, et la mise en péril du modèle démocratique.