Ceci est une version archivée de DocumentsPedagogiques à 2021-06-01 15:34:44

Documents pédagogiques de base


Il faut arrêter les dépenses sociales, pour passer à l’investissement social : voilà le message délivré au gouvernement par les banquiers qui proposent de mettre en place des partenariats public-privé pour financer des actions d’intérêt général...

Le 15 mars 2016, Martine Prinville, secrétaire d’Etat chargée de l’économie sociale et solidaire, annonçait le lancement du premier appel à projets pour des Contrats à impact social, déclinaison « à la française » des SIB (Social Impact Bonds). Il s’agit d’importer en France un nouveau type de partenariat public-privé, appliqué cette fois à l’action sociale...

Tribune des collectifs



Il s’agit d’un projet de financement d’actions sociales –relevant jusqu’ici de fonds publics –par des investisseurs privésqui «avancent» l’argent à la collectivité pour mener une action précise. En effet, l’Etat leur rembourse les sommes investies avec une plus-value importante, une fois l’action menée à bien. Le «retour sur investissement» est conditionné par la «réussite» de l’action.Les finances publiques sont mises au pillage. La notion d’intérêt général s’efface au profit du retour sur investissement. Les associations deviennent des prestataires de services à moindre coût.





  • Présentation des Contrats à Impact Social (CIS) par Eric Denoyelle