:: suivant >>
éditer :: []->

{"bf_titre":"DELAQUEZE Yoann, directeur MJC Massinon","bf_question1":"La p\u00e9riode Covid a \u00e9t\u00e9 une parenth\u00e8se difficile pour une association dont l'objet est le lien social, mais il faut n\u00e9anmoins reconna\u00eetre que les dispositifs d'aides de l'Etat (fonds de solidarit\u00e9, ch\u00f4mage partiel, exon\u00e9ration de charges) ont permis de sauver \u00e9conomiquement la structure pour le moment. Ces aides permettent m\u00eame de passer le cap de cette saison 2021\/2022 qui ne sera toujours pas une saison de retour \u00e0 la normale. A voir si la saison suivante permettra un retour \u00e0 un fonctionnement viable \u00e9conomiquement car l\u2019exc\u00e9dent de fond de roulement r\u00e9alis\u00e9 aura disparu.\r\n\r\nBilan en dehors de la p\u00e9riode \"Covid\" atypique et non repr\u00e9sentative, je ne per\u00e7ois que recul dans la droite ligne de ce qui a \u00e9t\u00e9 instaur\u00e9 depuis des ann\u00e9es pour une association \u0153uvrant dans le champ de l'\u00e9ducation populaire au sein d'un quartier prioritaire de la Politique de la Ville: \r\n\r\n- dissolution de l'\u00e9ducation populaire et de la vie associative des mouvements de jeunesse : dilu\u00e9s dans le grand minist\u00e8re de l'\u00e9ducation nationale : fonctionnaires territoriaux interlocuteurs disparus, en d\u00e9m\u00e9nagement ou n'ayant aucune r\u00e9ponse \u00e0 donner... La th\u00e8me de la Jeunesse a \u00e9t\u00e9 r\u00e9duit a 2 projets gouvernementaux : le Service National Universel et au Contrat Engagement Jeune... Quelle place pour les associations d'\u00e9ducation populaire dans ces dispositifs ? Rar\u00e9faction de la ressource publique qui va de pair avec la complexification de l\u2019instruction des dossiers de financements \r\n\r\n- disparition de la coh\u00e9sion sociale dans un fourre-tout emploi et solidarit\u00e9 : la Politique de la Ville a \u00e9t\u00e9 enterr\u00e9e avec le rapport Borloo : aucune ambition. On parle de Politique Publique visant \u00e0 soutenir l'\u00e9ducation \u00e0 la citoyennet\u00e9 et les moyens d'actions sont de micro-subventions pour des \"actions\" annuelles, sans aucune visibilit\u00e9 \u00e0 moyen et long terme, tout le contraire de ce que repr\u00e9sente l'\u00e9ducation : du temps long... Il faut des r\u00e9sultats rapides, des indicateurs flamboyants, un buzz sur Internet et une statistique pour la pr\u00e9fecture... Sans compter les plate-forme successives avec leur lots de bugs et de maintenance pendant l'instruction (qui dure un mois sur 12) : sites ADDEL, DAUPHIN je conseille le visionnement de : https:\/\/www.youtube.com\/watch?v=ly2bgti_--8 contrairement \u00e0 ce qui a \u00e9t\u00e9 vendu, des documents compl\u00e9mentaires sont exig\u00e9s et ont complexifi\u00e9s encore la chose. Ces plateformes ont \u00e9t\u00e9 mises en place pour \"simplifier\" le travail des associations ! Bon courage aux b\u00e9n\u00e9voles qui s'impliquent dans une association sans professionnel...\r\n\r\n- mont\u00e9e en charge continue des instructions de dossiers \u00e0 tout niveau (du local au national, gr\u00e2ce au mille-feuille si bien connu) : la simplification n'est pas pass\u00e9e par chez nous : le temps pass\u00e9 \u00e0 l'instruction des dossiers de demandes de financements, \u00e0 leur AUTO-\u00e9valuation (quelle pertinence !) va croissant, d\u00e9vore le temps de l'action et trop souvent n'est pas financ\u00e9 par ces partenaires qui exigent de tels dossiers : ces fameux frais de fonctionnements qui doivent disparaitre des demandes de financements...\r\n\r\n- sans compter les contraintes administratives de plus en plus lourdes pour les associations : la simplification des fiches de paye qui a abouti \u00e0 l\u2019apparition de lignes suppl\u00e9mentaires, complexification du Document unique d'\u00e9valuation des risques professionnels (\u00e0 r\u00e9viser chaque ann\u00e9e), mise en place du R\u00e8glement g\u00e9n\u00e9ral sur la protection des donn\u00e9es (RGPD), pour faire des \u00e9conomies \u00e0 la S\u00e9curit\u00e9 Sociale : passage du certificat m\u00e9dical obligatoire annuel \u00e0 un certificat triennal pour la pratique d'activit\u00e9s sportives, avec obligation d'archivage par l'association (cf. RGPD) puis depuis 2021 mise en place d'un Questionnaire \"QS Sport\", le tout \u00e0 la charge de l'association...\r\n\r\n","bf_question2":"- paup\u00e9risation de la profession : augmentation des contrats courts et\/ou de temps partiels, augmentation du turn-over des professionnels\r\n- faiblesse de l'engagement b\u00e9n\u00e9vole, souvent repouss\u00e9 par la complexit\u00e9 de l'environnement social de l'animation et par les logiques administratives et comptables qui occupent les r\u00e9unions de conseil d'administration (par exemple) au d\u00e9triment d'\u00e9changes sur le projet associatif, les actions \u00e0 d\u00e9velopper, etc. ... La technocratisation alimente la professionnalisation des associations mais aussi de tous les partenaires : collectivit\u00e9s locales ou territoriales.\r\n- glissement progressif vers le champ concurrentiel,y compris dans sa traduction en terme de droit social : modification de la convention collective de l'animation qui traduit une logique mercantile\r\n- manque de lisibilit\u00e9 dans les politiques publiques trop souvent en r\u00e9action \u00e0 l'actualit\u00e9\r\n- mise en place de dispositifs ou d'appel \u00e0 manifestation d'int\u00e9r\u00eat dans des d\u00e9lais souvent trop courts, qui ne permettent pas de mobiliser les b\u00e9n\u00e9voles sur des questions pourtant cruciales : projets d'actions, financements de postes...\r\n\r\nBref, secteur en situation difficile, sa survie \u00e9tant li\u00e9 de plus en plus au bon vouloir d'une collectivit\u00e9 locale. L'\u00e9quilibre financier r\u00e9alis\u00e9 aupr\u00e8s de plusieurs partenaires est de moins en moins possible et la d\u00e9pendance \u00e9conomique \u00e0 un unique financeur met en danger la vie d\u00e9mocratique et l'ind\u00e9pendance de la gouvernance de l'association.","bf_question3":"Pourtant \u00e0 l'\u00e9coute de plusieurs radios d'informations et lecteurs de diff\u00e9rents journaux, je ne pense pas avoir entendu de proposition ayant trait \u00e0 la vie associative, \u00e0 la jeunesse ou \u00e0 l'\u00e9ducation populaire.\r\n\r\nQuelques propositions :\r\n- (Re-)cr\u00e9er un minist\u00e8re de la jeunesse et de l'\u00e9ducation populaire, ayant de r\u00e9els moyens d'actions\r\n- Soutien \u00e0 l'engagement b\u00e9n\u00e9vole et reconnaissance du statut de l'\u00e9lu associatif (\u00e0 voir la forme : financier, all\u00e8gement du temps de travail, trimestres \"retraite\", etc. ...)\r\n- reconnaitre le droit \u00e0 l'exp\u00e9rimentation et \u00e0 son financement : les crit\u00e8res quantitatifs impos\u00e9s r\u00e9duisent les tentatives d\u2019exp\u00e9rimentation et ce ne sont pas les injonctions \u00e0 l'innovation pour l'attribution de subventions (qui sont des leurres ou une erreur s\u00e9mantique) qui favorisent l\u2019exp\u00e9rimentation\r\n- mise en place de conventions d'objectifs sur plusieurs ann\u00e9es dans le cadre de guichets uniques regroupant TOUS les financeurs publics\r\n- information pr\u00e9alable des crit\u00e8res d'instruction ET d'\u00e9valuation des dossiers au moment des demandes de financements, pr\u00e9sentation pr\u00e9alable des montants allou\u00e9s aux financements pr\u00e9cisant les co\u00fbts induits du dispositif : pour une prise en compte de l'ensemble des charges support\u00e9es par l'administration ou la collectivit\u00e9. \r\n- suppression des dossiers d'AUTO-\u00e9valuations et mise en place de r\u00e9elles \u00e9valuations des demandes de financements : argumentation du refus ou de l'attribution partielle d'un financement demand\u00e9, \r\n- simplification administrative et accompagnement de l'administration dans les domaines du droit social notamment (Directions r\u00e9gionales de l\u2019\u00e9conomie, de l\u2019emploi, du travail et des solidarit\u00e9s et URSSAF)\r\n- obligation du respect d'une norme comptable unique car ces normes varient selon les documents Cerfa de demande de subvention, les dossiers produits par les collectivit\u00e9s locales (alors qu'il existe un Cerfa), la CAF qui a ses propres normes, etc. ... et qui imposent aux associations de d\u00e9multiplier le travail pour une m\u00eame comptabilit\u00e9.\r\n\r\n\r\n","bf_question4":"\r\nDans le cadre de la cr\u00e9ation du minist\u00e8re de la vie associative, de l'\u00e9conomie sociale et solidaire, de l'\u00e9ducation populaire : reconnaissance d'un statut d'association \u0153uvrant au service de l'int\u00e9r\u00eat g\u00e9n\u00e9ral suivi de la mise en place d'un socle de s\u00e9r\u00e9nit\u00e9 financi\u00e8re pour ces associations permettant de financer un emploi \"structurant\" non rentable \u00e9conomiquement. \r\n\r\nFinancement \u00e0 hauteur maximum de 2 smic horaire d'une indemnit\u00e9 \u00e9lective (du m\u00eame type que pour les \u00e9lus des collectivit\u00e9s locales ou territoriales) pour l'engagement b\u00e9n\u00e9vole en tant qu'\u00e9lu au sein d'une association b\u00e9n\u00e9ficiant du statut \u00e9nonc\u00e9 pr\u00e9c\u00e9demment, avec possibilit\u00e9 de b\u00e9n\u00e9ficier d'all\u00e8gement horaires pour les actifs (plafonn\u00e9s ?) ; ces heures \u00e9tant comptabilis\u00e9es pour le cumul retraite (y compris pour les ch\u00f4meurs, pr\u00e9caires, \u00e9tudiants) exon\u00e9r\u00e9es de charges salariales et cumulables notamment pour les retrait\u00e9s.","bf_question5":"Votre r\u00e9ponse","radioListeListeouinon":"OUI","bf_mail":"","id_typeannonce":"6","id_fiche":"DelaquezeYoannDirecteurMjcMassinon","createur":"Anonyme","date_creation_fiche":"2021-11-03 16:42:48","statut_fiche":"1","date_maj_fiche":"2021-11-03 16:42:48"}